Qui était Pierre Tal Coat ? - Médiathèque de Hennebont - culture-hennebont.bzh

Accessibilité
Pierre Tal Coat
Né Pierre Jacob en 1905, à Clohars-Carnoët (Finistère), Pierre Tal Coat est décédé  en 1985 à la Chartreuse de Dormont, à Saint-Pierre de Bailleul (Eure).

Autodidacte, dès 1924, Pierre Tal Coat expérimente les arts appliqués à Quimper, chez Henriot ou encore à la manufacture de Sèvres à Paris. Influencé par le Fauvisme et Cézanne, il explore l’art figuratif durant un temps. Lors de sa première exposition en 1927, il adopte le nom Tal Coat (« Front de bois » en breton) afin de se démarquer de Max Jacob (poète, romancier et artiste).
Tal Coat n’adhère pas aux principes des Surréalistes ou au géométrisme. Il préfère poursuivre sa réflexion artistique sur « le paysage, la figure, une figuration qui refuse tout enfermement, toute étiquette esthétique . » Il restitue dans ses peintures, ses aquarelles et ses dessins les éléments de la nature tels que l’air, la terre et l’eau. Si ses œuvres semblent abstraites, Pierre Tal Coat considère qu’elles relèvent toujours de la figuration.
Durant les dernières années de l’artiste, celui-ci réalise de nombreux lavis et aquarelles où le blanc du papier et le signe coloré tiennent une place prépondérante. La matière picturale, via les renflements, les bosses, les grumeaux ou encore les griffures et les cicatrices, entre en résonance avec le paysage . L’artiste s’imprègne de la nature qui l’entoure par une confrontation directe et physique telle que la marche.
Pierre Tal Coat est considéré comme l’un des plus grands peintres de paysage du XXème siècle. Ses œuvres sont aujourd’hui exposées en France et à l’étranger, notamment au Domaine de Kerguéhennec à Bignan, dans le Morbihan.
 
L'artothèque d'Hennebont possède une vingtaine d'œuvres de l'artiste (principalement des lithographies). 
 
Pour découvrir l'œuvre de cet artiste : consultez le site officiel du peintre